Parti Canadien-français de l'Ontario

Image hosted by Photobucket.com Il n'existe pas réelement un Parti Canadien-français en Ontario. Les partis traditionnels ignorent la protection de la culture Canadienne-française et francophone en Ontario, il faut se mobiliser. Ici en Ontario, et partout au pays de l'Acadie jusqu'à la Colombie-canadienne.

24 juin, 2005

Bonne Saint Jean

Bonne fête nationale des Canadiens-français!

18 juin, 2005

Victoire au Manitoba!

Jadis au Manitoba, la population francophone s'estimait a cinquante pourcent. La province est entrée en conféderation comme province bilingue il y a plus de cent ans. Depuis la population francophone à été reduite aux environs des cinq pourcents. Avec l'affaire des écoles bilingues du Manitoba durant la fin du XIXe siècle et autres, les franco-Manitobains ont été visé et amené vers l'assimilation. Depuis les Canadiens-français du Manitoba se battent pour leurs droits.

Et hier, on peut dire qu'il y a eu victoire pour la communauté franco-Manitobaine. Six contraventions données dans des quartiers bilingues de la ville de Winnipeg out été invalidé par la cour provinciale parce que, unilingues, elle violent la chartre de la ville de Winnipeg.

Radio-Canada: Des contraventions par cinémomètre invalidées en raison du français

16 juin, 2005

Nouveau président à la FCFA

Le PFCO voudrait féliciter l'Acadien Jean-Guy Rioux (du Nouveau-Brunswick) qui prend la relève au franco-Albertain Georges Arès. Nous esperons que beaucoup sera accompli durant son mandat. Bonne chance M. Rioux.

01 juin, 2005

Ca bouge pas vite, hein?

Est-ce que ça compte encore comme nouvelle?

Le Droit: Le fédéral manque de leadership

Le Droit: Le fédéral doit réviser son approche, dit Arès

Radio-Canada: Bilan des 35 ans de la Loi sur les langues officielles

Les Conservateurs sont contre, le bloc aussi et les Liberaux et neo-democrates bougent lentement sur ce dossier. Encore une fois on se fait laisser tomber.

Replique des Liberaux - On bouge.

Le Droit: Les choses progressent, rétorque Bélanger

------------
Lien au Rapport: RAPPORT ANNUEL 2004-2005 DE LA COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES
------------

Alors qu'au Provincial, les choses vont pas mieux en tant que services pour les francophones:

Radio-Canada: Meilleur promet d'améliorer la qualité des services en français dans les ministères

26 mai, 2005

Penurie d'enseignants de langue française en Ontario

Contrairement à ce qui se produit chez les anglophones de la province, les écoles francophones manquent d'enseignement. En effet, la penurie d'enseigants dans le secteur anglais a été reglé, mais une penurie existe toujours chez les fnancophones.

Le ministre de l'Education blâme, en partie, le Québec, qui attire les enseignants franco-ontariens. Ce manque ne fait qu'ajouter a l'assimilation puisqu'un sur deux eleves du systeme francophone en Ontario au primaire y demeure pour ses etudes secondaires. Et seulement la moitie de ceux-ci vont fréquenter une université ou collège francophone.

Radio-Canada: La pénurie d'enseignants francophones se poursuit

Le ministre de l'Eduation Gerard Kennedy doit trouver une solution à ce probleme le plus rapidement possible. Après huit ans de négligence de la part du gouvernement Conservateur, les droits à l'éducation francophone doivent reprendre l'importance qu'elles occupaient durant les années 80 et début 90.

20 mai, 2005

Nouvelle chance pour la loi S-3!

Avec l'adoption du budget Libéral, amendé par le Nouveau parti démocratique par un vote serré hier (153-152, necessitant le vote du Président pour briser l'égalité des voix), le gouvernement maintient la confiance de la Chambre des Communes. Donc plusieurs projets de lois qui étaient menacés de mourrir au feuilleton pouront progresser vers la sanction royale. Parmis ces lois est le projet de loi S-3 qui est présentement en comité. La loi S-3 est la fameuse loi amendant la Loi sur les Langues officielles pour proteger les minorités francophones et anglophones au pays.

15 mai, 2005

Le Budget: reactions francophones

Radio-Canada Budget : les francophones partagés

Comme d'habitude, pas trop d'optimistes chez les francophones. Le Budget laisse a désirer. Au moins ce ne sont plus les politiques regressives des Bleus. Mais on s'attendrai a mieux de la part des rouges, surtout apres leurs support durant les années 80s. Il manque d'argent et de vision pour la communauté francophone de l'Ontario. Meme ceux qui sont pas mal optimistes admettent qu'il est pas mal incertain et imprécis, ce budget.

Demandons mieux !